Vignette éco-courant pour véhicules électriques

Les véhicules électriques sont efficaces d’un point de vue énergétique, silencieux, et n’émettent aucune substance toxique lorsqu’ils roulent. Ils ne sont toutefois réellement respectueux de l’environnement que s’ils fonctionnent à l’éco-courant. Le WWF Suisse, m-way, Renault, The Mobility House, l’Association pour une énergie respectueuse de l’environnement (VUE) et ewz ont donc créé la vignette éco-courant. Cette dernière garantit que le courant utilisé pour les véhicules électriques provient bien de sources d’énergie renouvelables.
La mobilité électrique augmente. En Suisse également, on croise dans les rues de plus en plus de voitures, de scooters, de motos et de vélos électriques. Néanmoins, le degré de propreté d’un véhicule électrique en circulation dépend largement du choix du courant qui le fait avancer. «La mobilité électrique n’a de sens que si le véhicule roule à l’éco-courant», explique Holger Hoffmann-Riem, chef de projet Innovation chez WWF Suisse. Les véhicules électriques préservent alors dans ce cas vraiment plus l’environnement que les moteurs à essence ou diesel. C’est pourquoi WWF lance sur le marché la vignette éco-courant pour véhicules électriques en collaboration avec de nombreux partenaires.

En achetant la vignette, les automobilistes garantissent que leur véhicule électrique parcourt une quantité de kilomètres définie annuellement avec l’éco-courant du label qualité suisse naturemade star. Ce label ne garantit pas seulement un courant respectueux de l’environnement, mais il impose également le respect de contraintes écologiques particulièrement strictes impliquant notamment la mise en place de passes à poissons ou l’aménagement naturel des rives près des centrales hydrauliques.
Documents associés
PM ECO Vignette DE 06 02 2012
PM_ECO_Vignette_DE_06_02_2012.pdf
PM ECO Vignette DE 06 02 2012
PM_ECO_Vignette_DE_06_02_2012.doc
PM ECO Vignette FR 06 02 2012
PM_ECO_Vignette_FR_06_02_2012.pdf
PM ECO Vignette FR 06 02 2012
PM_ECO_Vignette_FR_06_02_2012.doc
Images associées