Renault Group fait de la France le cœur de sa stratégie industrielle pour les batteries

  • Renault Group annonce la signature de deux partenariats majeurs dans le domaine de la conception et la production de batteries pour véhicules électriques:
  • Renault Group signe un partenariat stratégique avec Envision AESC pour l’implantation d’une gigafactory à Douai, à proximité de Renault ElectriCity, afin de produire des batteries de dernière technologie, bas carbone, compétitives en termes de coûts, et rendre ainsi la mobilité électrique plus accessible en Europe;
  • Renault Group signe un protocole d’accord avec la startup française Verkor afin de co-développer puis fabriquer des batteries haute performance, et en vue de détenir une participation de plus de 20% au capital de Verkor.
  • La combinaison de ces deux partenariats avec le pôle d’activités Renault ElectriCity permettra la création de près de 4500 emplois directs en France d’ici 2030, et le développement d'un écosystème robuste de fabrication de batteries au cœur de l’Europe.
  • Nouvelle étape du plan stratégique « Renaulution », ces accords renforcent la compétitivité et l’efficacité du Groupe et de ses partenaires de l’Alliance dans le domaine des véhicules électriques.
Boulogne-Billancourt, le 29 juin 2021 –Renault Group annonce aujourd’hui sa stratégie pour la conception et la production en France de batteries destinées à ses véhicules électriques. Étape essentielle de la « Renaulution », le plan batteries du Groupe se matérialise à travers la signature de deux projets de partenariats majeurs, avec Envision AESC - un acteur mondial de la technologie de batteries et des usines de batteries smart, digitalisées et à faibles émissions de carbone, partenaire historique de Nissan -, et la start-up grenobloise Verkor, spécialisée dans le développement de cellules de batteries pour véhicules électriques. Cette stratégie permettra d’améliorer la compétitivité et l’efficacité de Renault Group dans le domaine des véhicules électriques, d’accélérer sa transformation industrielle et d’atteindre ses objectifs en matière de transition écologique.

Ces deux nouveaux partenariats complètent les dispositifs existants au sein de Renault Group, notamment l’accord historique avec LG Chem qui fournit aujourd’hui la gamme électrique Renault et demain la future MéganE en modules de batteries. Parallèlement, les discussions se poursuivent avec ACC pour éventuellement compléter cet écosystème à partir de 2027. D’autre part, la recherche avance au sein de l’Alliance pour déployer la technologie des batteries solides d’ici à 2030, à travers le projet ASSB (All Solid-State Battery technology).

«Notre stratégie en matière de batteries s’appuie sur les dix années d’expérience et d’investissements de Renault Group dans la chaîne de valeur de la mobilité électrique. Ces nouveaux partenariats avec Envision AESC et Verkor vont considérablement renforcer notre position pour assurer la production d’ici 2030 d’un million de véhicules électriques « made in Europe ». Il s’agit d’une étape majeure pour accroître notre compétitivité, ancrer notre Groupe dans la dynamique industrielle française et atteindre notre objectif de neutralité carbone. Le Groupe réaffirme ainsi sa volonté de produire en France des voitures électriques populaires, abordables et rentables.», a déclaré Luca de Meo, CEO de Renault Group.

Envision AESC: une gigafactory à Douai pour rendre les véhicules électriques abordables sur le marché européen.

Dans le cadre de sa stratégie électrique, Renault Group s’associe à Envision AESC qui installera une gigafactory à Douai d’une capacité de 9 GWh en 2024, et avec l’objectif d’atteindre 24 GWh d’ici 2030. Envision AESC, la branche batteries de la société mondiale de technologie verte Envision Group, investira jusqu’à 2 milliards d'euros pour produire des batteries de dernière technologie, bas carbone, compétitives en termes de coût à destination des modèles électriques, dont la future R5. A travers ce partenariat, Envision AESC prévoit de créer 2500 emplois à horizon 2030.

La proximité de la gigafactory d’Envision AESC avec les sites de production de Renault ElectriCity (Douai, Maubeuge et Ruitz) qui prévoit la création de 700 emplois supplémentaires dans les Hauts-de-France, offre les moyens à Renault Group de renforcer considérablement sa compétitivité et l’efficacité de sa chaîne de production sur le marché des véhicules électriques.

La gigafactory de Douai ouvre la voie à la production d’une batterie à faible émission carbone, en ligne avec les objectifs du Green Deal européen et au développement de solutions de recyclage en circuit fermé des déchets de production et des batteries en fin de vie. Conformément aux engagements de Renault Group, elle constitue un atout majeur pour atteindre la neutralité carbone en Europe en 2040 et dans le monde en 2050, avec des véhicules électriques représentant 90% des ventes de la marque Renault en 2030.

« La mission d’Envision Group est d'être le partenaire technologique net zéro pour les entreprises, les gouvernements et les villes du monde entier. Nous sommes donc ravis que Renault ait choisi les batteries d'Envision AESC pour sa prochaine génération de véhicules électriques. En investissant dans la construction d'une nouvelle gigafactory dans le nord de la France, nous voulons soutenir la transition vers le zéro carbone en rendant les batteries et les véhicules électriques haute performance et à plus longue autonomie, abordables et accessibles à des millions d'automobilistes supplémentaires. Cette première phase de développement permettra de débloquer de futurs investissements à grande échelle, afin de développer la chaîne d'approvisionnement locale et d'exploiter les possibilités offertes par le cycle de vie complet des batteries, notamment le stockage d'énergie, la réutilisation des batteries, la recharge intelligente et le recyclage en circuit fermé. Cela permettra d’ouvrir la voie pour créer des milliers de nouveaux emplois verts à forte valeur ajoutée dans le cadre d'un écosystème complet de batteries dans la région », a déclaré Lei Zhang, fondateur et directeur général d'Envision Group.

Renault Group et Verkor: une ligne de production pilote pour des batteries haute performance à horizon 2022 et une gigafactory d’excellence d’ici 2026.

En complément de son partenariat avec Envision AESC, Renault Group signe un protocole d’accord pour entrer au capital de Verkor à travers une participation de plus de 20%, et prévoit de rejoindre le consortium créé en 2020 autour de cette startup française visant à répondre aux défis de la digitalisation, de la décarbonisation et de la réindustrialisation de la France et de l’Europe dans le secteur.

Ensemble, Renault Group et Verkor entendent développer une batterie haute performance adaptée aux segments C et supérieurs de la gamme Renault, ainsi qu’aux modèles Alpine, et participeront à travers le consortium à la création de plus de 1 200 emplois directs à moyen terme.

Ce partenariat se matérialiserait dans un premier temps par le financement d’un centre de R&D (Verkor Innovation Center) et d’une ligne pilote pour le prototypage et la production de cellules et de modules de batteries en France dès 2022. Dans un second temps, Verkor mettra en œuvre son projet de créer la première gigafactory de batteries haute performance de France, dont une capacité initiale de 10 GWh pour Renault Group à partir de 2026, pouvant atteindre 20 GWh à horizon 2030.

La coopération de Renault Group et Verkor s’appuiera sur une feuille de route commune destinée à réduire de 75% les émissions carbone du process de fabrication de batteries comparé aux procédés actuels, et à mettre en place une chaîne d’approvisionnement permettant une traçabilité et garantissant la sécurité des matières premières destinées au véhicule électrique.

«Nous sommes fiers d'être associés à Renault Group et impatients de concrétiser, à travers ce partenariat, notre vision commune pour déployer la mobilité électrique à grande échelle. C’est un accord majeur qui démontre notre progression sur notre feuille de route de produire jusqu'à 50 GWh de cellules de batterie d'ici 2030 - une pierre angulaire dans le déploiement d'une chaîne d'approvisionnement de la batterie, compétitive, souveraine et durable en Europe», a déclaré Benoit Lemaignan, CEO de Verkor.

La réalisation de cette prise de participation au capital de Verkor est soumise aux conditions normalement applicables à ce type de transaction, notamment la présentation aux instances représentatives du personnel conformément à la réglementation en vigueur.

***

Une présentation de l'écosystème technologique de Renault Group, incluant les partenariats avec Envision et Verkor, sera partagée lors de la conférence en ligne Renault eWays qui aura lieu le mercredi 30 juin 2021 à 11h (CET) + lien. Au cours de cet événement, Luca de Meo et son équipe présenteront la stratégie visant à positionner Renault Group à la pointe de l'électrification en fabriquant des véhicules électriques abordables et rentables.
Documents associés
Images associées