Marc Benz sur le podium puis... à l'infirmerie

En terminant deuxième lors de la première course du Renault Megane Trophy lors de ce rendez-vous a Portugal, Marc Benz a démontré les formidable progrès réalisés par le team Iris tout au long de cette saison. Le seul pilote suisse engagé dans ce championnat aurait sans doute même pu remporter la deuxième course, malheureusement le sort devait en décider autrement.
« Bien sûr, c'est un résultat en demi-teinte, dit Marc Benz, mais lorsqu'on prend en considération notre budget et nos moyens, c'est tout de même très encourageant. Lors de la première course je suis à nouveau monté sur la deuxième marche du podium ce qui ne m'était plus arrivé depuis bien longtemps. C'était un premier accessit. Et j'espérais bien le confirmer lors de la deuxième course. A l'approche du dernier virage du dernier tour j'étais deuxième et Badey était à ma portée. J'avais d'ailleurs réalisé le tour le plus rapide en course (n.d.l.r : avec un avantage de juste 1 dixième de seconde du Belge Heylen qui avait dominé le début de la saison), ce qui démontre bien la compétitivité de ma voiture. Lorsque j'ai voulu passer par la droite, mon adversaire a soudainement ralenti. J'ai été surpris par cette manœuvre et pour l'éviter j'ai fait un brusque écart si bien que j'ai heurté les glissières de sécurité. C'est vraiment regrettable. J'ai été emmené à l'infirmerie car j'ai été victime d'une légère commotion cérébrale et j'ai éprouvé des douleurs à un genou. J'avait pourtant la ferme intention de prendre le départ de la troisième et dernière course. Ne serait-ce que pour rendre hommage aux mécaniciens du team Iris qui ont été pleinement soutenu par ceux de l'équipe Jenzer. Ils ont vraiment fait un travail formidable en parvenant à réparer la voiture dans un temps record. Malheureusement lors de ma touchette de la terre s'était glissée dans mon embrayage si bien qu'à l'issue du tour de chauffe j'ai dû renoncer à prendre le départ de la course proprement dite. Malgré tout je veux voir le côté positif de la situation. Quand je pense que lors de la course qui a eu lieu au Mans nous étions encore à plus de 2 secondes des meilleurs et que maintenant je dispose d'un matériel qui me permet de me battre pour la victoire, force est d'admettre que nous avons fait des progrès absolument remarquables. Surtout si l'on tient compte de notre budget qui est l'un des plus modestes de l'ensemble du plateau. Je tiens vraiment à exprimer toute ma gratitude au team Iris ! »
Documents associés
re wsr estoril 1005
re_wsr_estoril_1005.pdf
re_wsr_estoril_1005
re_wsr_estoril_1005.doc
ref wsr estoril 1005
ref_wsr_estoril_1005.pdf
ref_wsr_estoril_1005
ref_wsr_estoril_1005.doc