Formula Renault 3.5 Series – Red Bull Ring: Les grands débuts de Louis Delétraz en Formula Renault 3.5 Series

Le Red Bull Ring accueillait la cinquième étape de la saison 2015 de Formula Renault 3.5 Series. Lors de cet ultime meeting avant la pause estivale, Oliver Rowland et Matthieu Vaxiviere se sont partagés les victoires et impriment encore plus leur marque sur le championnat. Un représentant suisse était inscrit: Louis Delétraz. Pour la première fois de l’histoire de la catégorie, le leader de l’Eurocup Formula Renault 2.0 s’offrait un one-shot dans l’antichambre de la Formule 1 avec une mission clairement définie: engranger de l’expérience. Mission accomplie.
Après la pige monégasque d’Alex Fontana avec Pons Racing, l’escale autrichienne de la Formula Renault 3.5 Series était seulement la deuxième occasion pour la Suisse d’avoir un pilote présent sur la grille. En tête de l’Eurocup Formula Renault 2.0 et de la Formula Renault 2.0 NEC, Louis Delétraz s’engageait avec l’équipe Comtec Racing, qui effectuait par la même occasion son retour après plusieurs mois d’absence.

«Je suis très enthousiasmé par ce nouveau défi au Red Bull Ring», déclarait Delétraz, 18 ans, avant de rejoindre l’Autriche. «Mon principal objectif est d'apprendre pour l'avenir. Je sais que c'est vraiment difficile de rejoindre un championnat à mi-saison, vu que je suis nouveau par rapport aux pilotes expérimentés, mais je vais faire de mon mieux.»

Son apprentissage débutait par les premiers essais collectifs organisés le vendredi. Louis Delétraz prenait ainsi la mesure de sa Formula Renault 3.5 sur le tracé de Spielberg et terminait la séance en vingtième position, rang qu’il retrouvait le samedi matin à l’issue de la deuxième session, tout en réduisant grandement l’écart le séparant des leaders.

«Cela était difficile de tout apprendre et nous avons rencontré quelques petits soucis vendredi. Nous avons ensuite fait un grand pas en avant en s’approchant énormément du peloton puisque nous n’étions plus qu’à cinq dixièmes du top dix, ce qui était plutôt pas mal pour une première», débriefait le natif de Genève.
Des freins récalcitrants handicapaient le fils de Jean-Denis Delétraz lors de la première qualification et le contraignaient à s’élancer depuis le fond de grille. Il parvenait toutefois à progresser en fin de journée en obtenant la neuvième ligne à l’issue de la seconde qualification, disputée dans des conditions mixtes.

«Hélas, ce problème a compromis nos espoirs en Q1, puis nous avons manqué de chance en Q2. Nous étions bien placés avec la pluie, en sixième position. Puis la piste a commencé à sécher et nous avons fait une erreur stratégique en sortant trop tard. Ainsi, la dix-septième position ne reflétait pas vraiment notre performance.»

Lors de la première épreuve, Louis Delétraz menait sa course avec sérieux et rejoignait l’arrivée en quinzième position à l’issue d’une manche remportée par le leader du classement général, Oliver Rowland. Le Suisse rencontrait moins de réussite en course 2 avec un abandon précoce.


«J’ai pris mon premier départ dans la catégorie dans l’optique d’éviter les erreurs et de faire le plus de tours possibles afin d’apprendre un maximum. Je suis parvenu à rester au contact du peloton, composé de pilotes ayant beaucoup plus d’expérience, mais il est difficile de doubler sur cette piste, d’autant que nous avions choisi de partir avec beaucoup d’appuis, au contraire de mes concurrents. La seconde course était différente. Mon envol est bon, mais je suis poussé dans l'herbe au premier virage. Je rétrograde au dernier rang et en remontant, Sean Gelael et moi nous touchons, ce qui tord une biellette.»

«Il est dommage que mon expérience se soit ainsi conclue, mais cela reste tout de même un bon week-end. J’ai énormément appris et j’ai été l’un des plus prolifiques en piste. Sur un circuit aussi atypique, nous avons réalisé du bon travail d’autant plus que l’équipe revenait après une longue pause et que j’étais son unique pilote. À titre personnel, j’estime pratiquement être au même niveau que les autres sur le plan technique. Dans les virages rapides, je dois travailler la gestion de tels appuis et mon physique, même si ce tracé n’est pas le plus éprouvant. Je dois également continuer à accumuler les kilomètres pour m’habituer à la voiture et prendre confiance. Je serais certainement plus proche, et c’était le but de cette pige: découvrir ce dont j’ai besoin pour le futur», résumait le Suisse.

Le prochain meeting des World Series by Renault 2015: du 5 au 6 septembre à Silverstone

Louis Delétraz retrouvera les World Series by Renault les 5 et 6 septembre prochains pour le grand retour de l’événement à Silverstone. Il tentera d’accentuer son avance au classement général de l’Eurocup Formula Renault 2.0 tandis que le duel entre Oliver Rowland et Matthieu Vaxiviere reprendra en Formula Renault 3.5 Series. En tant que leader du championnat à mi-saison, le Britannique aura l’honneur d’effectuer l’Infiniti Red Bull F1 Show au volant de la Red Bull RB8 devant son public. Les concurrents du Renault Sport Trophy remettront également les gants en Grande-Bretagne.

* * *

Le calendrier des prochains meetings des World Series by Renault 2015

5/6 septembre: Silverstone, Royaume-Uni (FR3.5 Series, Eurocup FR2.0, RS Trophy)
12/13 septembre: Nürburgring, Allemagne (FR3.5 Series, Eurocup FR2.0, RS Trophy)
26/27 septembre: Le Mans, France (FR3.5 Series, Eurocup FR2.0, RS Trophy)
17/18 octobre: Circuito de Jerez, Espagne (FR3.5 Series, Eurocup FR2.0, RS Trophy)

Site web officiel des World Series by Renault: www.worldseriesbyrenault.com
Documents associés
Images associées
x