Le Groupe Renault enregistre un chiffre d’affaires de 10'125 millions d’euros au premier trimestre 2020

  • Les ventes du Groupe baissent de 25,9 % à 672 962 véhicules sur un marché mondial qui décroît de 24,6 % [1].
  • Le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 10 125 millions d’euros sur le trimestre, soit un repli de 19,2 %. A taux de change et périmètre constants [2]. la baisse aurait été de 18,3 %.
  • Le Conseil d’administration de Renault SA a décidé le 9 avril 2020 de ne plus proposer la distribution de dividendes à l’Assemblée générale du 19 juin 2020.
  • En raison de la pandémie de Covid-19, le Groupe a suspendu sa guidance 2020 en mars 2020. A ce jour, l’impact qu’aura cette pandémie sur les résultats du Groupe est toujours impossible à évaluer. Le Groupe Renault communiquera une nouvelle guidance dès qu’il estimera être en mesure de le faire.
Boulogne-Billancourt, le 23 avril 2020 –

RÉSULTATS COMMERCIAUX : FAITS MARQUANTS DU PREMIER TRIMESTRE

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19 au premier trimestre 2020, le marché automobile mondial a subi un repli de 24,6 % par rapport au premier trimestre 2019. Afin de protéger ses salariés, et dans le respect des mesures prises par les différents gouvernements, le Groupe Renault a suspendu ses activités commerciales et de production dans la plupart des pays au cours du mois de mars et a vu ses ventes totales baisser de 25,9 %, à 672 962 unités au premier trimestre 2020, par rapport à l’année précédente.

En Europe, sur un marché en recul de 26,2 %, les ventes du Groupe Renault baissent de 36,0 % à 321 756 unités avec une forte accélération de cette baisse en fin de trimestre en raison de l’arrêt de l’essentiel des activités industrielles et commerciales du Groupe.

La marque Dacia, vendant principalement à des clients particuliers sur un canal en forte baisse notamment en France (-41,7 %), a été fortement impactée et enregistre une baisse de 44,5 % de ses immatriculations. La marque Renault, quant à elle, baisse de 32,3 %.

Sur le segment des véhicules électriques en Europe, la marque Renault a vendu 22 810 véhicules au premier trimestre avec une part de marché de 17,3 % principalement grâce à Nouvelle ZOE.

Hors d’Europe, les ventes du Groupe sont en recul de 13,4 % au premier trimestre. Dans ce contexte de crise, les nouveaux modèles lancés au second semestre de 2019 permettent de réaliser de bonnes performances dans certains pays. En Russie, la marque Renault enregistre une hausse des ventes de 9,2 % grâce au succès d’Arkana, sur un marché en hausse de 1,8 %. En Inde, Triber permet au Groupe d’augmenter ses ventes de 3,5 % malgré un marché en recul de 22,8 %. En Corée du Sud, les ventes du Groupe progressent de 20,1 % grâce au succès de XM3 lancé en février 2020, sur un marché en baisse de 6,8 %.

CHIFFRE D’AFFAIRES DU TRIMESTRE PAR SECTEUR OPERATIONNEL
Au premier trimestre 2020, le chiffre d’affaires du Groupe atteint 10 125 millions d’euros (-19,2 %). A taux de change et périmètre constants [3], la baisse aurait été de 18,3 %.

Le chiffre d’affaires de l’Automobile hors AVTOVAZ s’établit à 8 591 millions d’euros, en repli de 21,3 %. Cette variation s’explique essentiellement par une baisse des volumes (-14,1 points). L’impact des ventes aux partenaires est négatif de -6,1 points. Cette variation résulte de la forte baisse de la production de véhicules et composants pour Nissan, Daimler et Opel. Les effets de change ont été négatifs à hauteur de -1,4 point, principalement liés à la dévaluation du Peso argentin et du Real brésilien. L’effet prix est positif de 2,8 points suite aux hausses de tarif pour couvrir les dévaluations et l’enrichissement des produits. Les effets mix et les autres effets pèsent respectivement pour -1 point et -1,5 point.

La contribution d’AVTOVAZ au chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 701 millions d’euros sur le trimestre, en baisse de 8,6 % tenant compte d’un effet de change positif de 14 millions d’euros.

Les Services de mobilité sont désormais présentés dans un secteur d’activité spécifique et représentent 6 millions d’euros de chiffre d’affaires au premier trimestre 2020.

Le Financement des ventes (RCI Banque) réalise un chiffre d’affaires de 827 millions d’euros ce trimestre, en baisse de 2,0 % par rapport à 2019 principalement en raison d’un effet de change négatif de 19 millions d’euros lié au Peso argentin et au Real brésilien. Le nombre de nouveaux contrats de financement diminue de 10,4 % suite à la baisse des volumes de ventes. Compte tenu d’une durée moyenne des contrats de financement en portefeuille de plus de trois ans et de la bonne performance commerciale sur l’ensemble de l’année 2019, les actifs productifs moyens ont continué à progresser (+6,1 % par rapport au premier trimestre 2019) et atteignent 49,3 milliards d’euros à fin mars 2020.
Au 31 mars 2020, les stocks totaux (y compris le réseau indépendant) représentent 660 000 véhicules contre 656 000 à fin mars 2019.

L’activité Automobile dispose, au 31 mars 2020, de réserves de liquidité de 10,3 milliards d’euros (15,8 milliards d’euros au 31 décembre 2019).

Dans le contexte actuel lié à la pandémie de Covid-19, et dans un souci de responsabilité vis- à-vis de l'ensemble des parties prenantes du Groupe qui consentent des efforts ou subissent les effets de cette crise sans précédent, le Conseil d’administration de Renault a décidé, le 9 avril 2020, de ne plus proposer la distribution de dividendes à son Assemblée générale du 19 juin 2020.

PERSPECTIVES 2020

Comme indiqué le 20 mars 2020 lors de la publication du Document d’enregistrement universel, le Groupe a suspendu sa guidance pour 2020 en raison des incertitudes liées à la crise mondiale de Covid-19 et des fermetures d’usines et d’établissements commerciaux dans de nombreux pays. Le Groupe entreprend de redémarrer l’activité commerciale et de production dans les pays où les conditions de sécurité et réglementaires le permettent, et mettra en œuvre toutes les mesures appropriées pour répondre efficacement à la demande commerciale.

A ce jour, l’impact qu’aura cette crise sur les résultats du Groupe est toujours impossible à évaluer. Le Groupe Renault communiquera une nouvelle guidance dès qu’il estimera être en mesure de le faire.

***

[1] L’évolution du marché mondial toutes marques (MTM) indique la variation annuelle des volumes de ventes* de véhicules particuliers et utilitaires** dans les principaux pays y compris USA et Canada, fournis selon les pays par les autorités officielles ou organismes statistiques, et consolidés par le Groupe Renault afin de composer ce marché mondial.

*Ventes : immatriculations ou livraisons ou facturations selon les données disponibles dans chaque pays consolidé.

**Véhicules utilitaires de moins de 5,1 tonnes.

[2] Afin d'analyser la variation du chiffre d'affaires consolidé à taux de change et périmètre constants, le Groupe Renault recalcule le chiffre d'affaires de l’exercice en cours en appliquant les taux de change moyens annuels de l'exercice précédent, et en excluant les variations de périmètres significatives intervenues au cours de l’exercice.

[3], Afin d'analyser la variation du chiffre d'affaires consolidé à taux de change et périmètre constants, le Groupe Renault recal cule le chiffre d'affaires de l’exercice en cours en appliquant les taux de change moyens annuels de l'exercice précédent, et en excluant les variations de périmètres significatives intervenues au cours de l’exercice.
Documents associés
Images associées